Jésus (de l'hébreu : Yehoshuah "Yahvé est sauveur")
L'ange de l'annonciation indique par ce nom, que le Seigneur vient accomplir, par l'enfant qui va naître de Marie, une mission de salut. Le nom de "Jésus" indissociable de "Christ", témoigne du mystère de ce salut en la personne du Fils de Dieu.

Jeudi Saint
Le Jeudi Saint, l'Eglise célèbre la messe en mémoire de la Cène du Seigneur : institution, par le Christ, de l'Eucharistie et du sacerdoce (prêtres). Par l'eucharistie, sous la forme du pain et du vin consacrés, le Christ offre son corps et son sang pour le Salut du monde.
Dans beaucoup d'églises, on procède au rite du lavement des pieds rappelant le geste de Jésus vis-à-vis de ses apôtres. Le prêtre s'agenouille et lave les pieds de douze fidèles. Dans ce cadre, à cette heure, ce geste dit mieux qu'un long discours que le sacerdoce est un service.

Jeûne
Privation substantielle de nourriture selon l'âge et les forces de chaque chrétien, en réservant un temps notable à la prière. Le jeûne est demandé le mercredi des Cendres, jour où commence le Carême, et le vendredi Saint, jour de la mort du Sauveur.

Jubé
Clôture très ornée séparant le chœur de la nef et surmontée d'une galerie. Apparaît à la fin du XIIème siècle et disparaît au XVIIème.

Justification
Selon l'enseignement du Christ tous les hommes sont appelés à être saints (justes, et justifiés aux yeux de Dieu). Seul le Christ à la fois pleinement Dieu et pleinement homme, rend possible par sa vie, sa mort et sa résurrection, la justification de chaque homme devant Dieu. C'est en lui que l'homme entre en relation vivante avec Dieu, c'est par la foi que l'homme est justifiée.